Le bureau de l’UNESCO à Yaoundé s’associe aux Gouvernements indien et camerounais pour fournir des énergies renouvelables aux communautés défavorisées.

Plus de 1000 ménages et 6000 personnes dans les deux régions du Nord et de l’Extrême-Nord du Cameroun auront bientôt accès à des sources d’énergie propres et durables grâce à un projet visant à promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables et des technologies d’efficacité énergétique dans les ménages des zones rurales du Cameroun. Le projet est plus connu sous son acronyme PUERTEM.

La première réunion du comité pilote du projet PUERTEM a eu lieu à Yaoundé le 07 avril 2021, réunissant des représentants du gouvernement, de l’UNESCO, du Haut-Commissaire indien au Cameroun, et des représentants des communautés locales bénéficiaires. L’objectif de cette réunion était entre autres l’installation des membres du comité pilote du projet, la présentation de l’état d’avancement du projet et enfin la validation du plan de travail annuel.

Le Directeur du Bureau Régional de l’UNESCO pour l’Afrique centrale, M. Salah Khaled, a co-présidé la réunion et a saisi l’opportunité pour souligner l’importance du projet : « Ces deux régions (le Nord et l’Extrême-Nord) souffrent particulièrement d’un faible accès à l’énergie électrique, puisque seuls 20 % des ménages ont accès à l’énergie électrique ». La dépendance excessive sur des sources d’énergie non renouvelables a mis à mal l’écosystème de ces régions, les rendant plus vulnérables aux effets négatifs du changement climatique.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *