Les Afghans sont confrontés à « leurs moments les plus périlleux », avertit le chef de l’ONU

« Après des décennies de guerre, de souffrance et d’insécurité, (les populations afghanes) sont peut-être confrontées à leur heure la plus périlleuse », a indiqué lundi à Genève, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, au début d’une réunion ministérielle qui doit permettre de lever plus de 600 millions de dollars d’aide.

Dans son discours d’ouverture, le chef de l’ONU a ainsi invité les pays donateurs à s’engager à venir en aide à l’Afghanistan, affirmant que la pauvreté s’aggrave.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *