« Les filles au premier plan » : des jeunes de toute l’Afrique agissent pour l’éducation des filles (UNESCO)

Avec plus de 1,5 milliard d’élèves et de jeunes dans le monde touchés par la fermeture des écoles et des universités en raison de l’épidémie de Covid-19, la plus grande organisation étudiante en Afrique, l’AASU, et la Campagne 100 millions, en coordination avec les autorités locales, ont uni leur forces pour étendre la campagne « Les filles au premier plan » de l’UNESCO à 29 pays africains dans le but de s’assurer que les filles enceintes poursuivent leur apprentissage, retournent à l’école lorsque cela est possible et puissent réaliser leur potentiel.

En Ouganda, durant la pandémie de Covid-19, les mariages précoces et les grossesses d’adolescentes ont été plus nombreux. La ligne d’assistance aux enfants ougandais, connue sous le nom de Sauti, un service gouvernemental de signalement, de suivi et de réponse des cas d’abus sur les enfants, a signalé 800 cas d’abus sexuels entre janvier et mai 2020, y compris une augmentation des grossesses chez les adolescentes. Ainsi plus de 3.100 grossesses d’adolescentes ont été enregistrées dans le District de Kamuli dans l’est du pays, entre août 2020 et janvier 2021.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *