Afghanistan : l’UNESCO vivement préoccupée quant à l’exclusion des filles de la réouverture des écoles

Suite à l’annonce faite en Afghanistan de réouvrir progressivement et uniquement les écoles secondaires aux garçons et leurs enseignants masculins, laissant pour compte les filles et les femmes, la Directrice de l’UNESCO a appelé samedi « tous les acteurs concernés en Afghanistan à veiller à ce que tous les enfants aient un accès sans entrave à l’éducation dans le cadre de la réouverture progressive des écoles »

« L’avenir de l’Afghanistan dépend de l’éducation des filles et des garçons », a déclaré Audrey Azoulay, à son arrivée à New York pour l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies, appelant au respect du droit à l’éducation de tous les apprenants, en particulier des filles, en cette période critique.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *