ENTRETIEN – A Madagascar, l’UNICEF a traité en deux mois autant d’enfants pour malnutrition aiguë sévère qu’en un an normalement

Madagascar est au bord de la famine, en particulier le sud du pays. La raison principale : le changement climatique. L’insécurité alimentaire ne cesse de s’aggraver et touche 1,5 million de personnes. Le nombre d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère est en augmentation. Ces deux derniers mois, l’UNICEF, le Fond des Nations Unies pour l’enfance, a traité 14.000 enfants, un chiffre normalement enregistré au cours de toute une année.

Contrairement à d’autre pays africains, aucun conflit n’entre en jeu dans la situation que subit le sud de Madagascar. L’île est particulièrement exposée aux cyclones en raison de sa situation géographique dans l’océan Indien. En moyenne, 1,5 cyclone touchent les côtes malgaches chaque année et chaque cyclone majeur affecte 700.000 personnes en moyenne. Cependant, ces chiffres sont en augmentation à cause du réchauffement climatique.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *