Les femmes sont les premières victimes de la crise climatique, selon la COP26

Alors que les dernières analyses montrent que les annonces faites par les dirigeants mondiaux lors de la COP26 laissent la planète sur la voie d’un réchauffement climatique catastrophique, les femmes ont pris la parole à la Conférence sur le climat mardi pour montrer que le changement climatique « n’est pas neutre du point de vue du genre » et que l’action climatique a besoin d’elles.

Investir dans les femmes et les filles a des répercussions sur des communautés entières et les connaissances qu’elles possèdent sont plus que jamais nécessaires.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *