La COP26 se termine par un accord de « compromis » sur le climat, mais ce n’est pas suffisant, selon le chef de l’ONU

Après avoir prolongé d’un jour supplémentaire les négociations sur le climat de la COP26, près de 200 pays réunis à Glasgow, en Écosse, ont adopté samedi un document final qui, selon le Secrétaire général de l’ONU, reflète les intérêts, les contradictions et l’état de la volonté politique dans le monde aujourd’hui.

« C’est une étape importante mais ce n’est pas suffisant. Nous devons accélérer l’action climatique pour maintenir en vie l’objectif de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 degré », a déclaré António Guterres dans une déclaration vidéo publiée à l’issue de la réunion de deux semaines.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *