A Madagascar, les travailleurs humanitaires s’activent après le passage du cyclone Emnati

Le cyclone tropical Emnati qui a touché Madagascar mercredi menace la sécurité alimentaire et illustre la façon dont les phénomènes météorologiques extrêmes vont déclencher des besoins humanitaires considérables si nous ne nous attaquons pas à la crise climatique, avertit le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), à quelques jours de la publication d’un rapport du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC).

Il s’agit de la quatrième tempête tropicale en autant de semaines à frapper l’un des pays d’Afrique les plus exposés aux tempêtes, qui, d’après un bilan préliminaire du Bureau national de gestion des risques de catastrophe de Madagascar, aurait fait au moins 4 morts et affecté 72.000 personnes, dans 12 régions.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *