L’ONU compte sur la jeunesse pour construire un monde de paix, plus équitable et durable pour tous

L’ONU compte sur la jeunesse pour construire un monde de paix, plus équitable et durable pour tous

A la veille de la Journée internationale de la paix, célébrée le 21 septembre de chaque année, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé le monde entier à choisir la paix.

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré que cette journée serait consacrée au renforcement des idéaux de paix au sein de toutes les nations et chez tous les peuples. Le thème de cette année est : « Se relever, pour un monde plus équitable et durable ».

Lire plus :

Afghanistan : l’UNESCO vivement préoccupée quant à l’exclusion des filles de la réouverture des écoles

Suite à l’annonce faite en Afghanistan de réouvrir progressivement et uniquement les écoles secondaires aux garçons et leurs enseignants masculins, laissant pour compte les filles et les femmes, la Directrice de l’UNESCO a appelé samedi « tous les acteurs concernés en Afghanistan à veiller à ce que tous les enfants aient un accès sans entrave à l’éducation dans le cadre de la réouverture progressive des écoles »

« L’avenir de l’Afghanistan dépend de l’éducation des filles et des garçons », a déclaré Audrey Azoulay, à son arrivée à New York pour l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies, appelant au respect du droit à l’éducation de tous les apprenants, en particulier des filles, en cette période critique.

Lire plus :

En l’absence de mesures ambitieuses, l’Accord de Paris sur le climat pourrait partir en fumée, selon Guterres

À moins que les pays riches ne s’engagent à lutter contre les émissions de gaz à effet de serre maintenant, le monde est sur une « voie catastrophique » menant à un réchauffement de 2,7 degrés Celsius d’ici la fin du siècle, a averti vendredi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres

C’est bien au-delà du seuil de 1,5 degré Celsius, convenu par la communauté internationale dans le cadre de l’Accord de Paris de 2015 sur le climat.

Lire plus :

Haïti : un mois après la dévastation, l’éprouvant chemin du relèvement pour les communautés touchées par le séisme

Des milliers d’Haïtiens continuent de se réfugier chez des voisins, dans des abris de fortune, des chapelles ou des sites de déplacement informels, un mois après le séisme dévastateur de magnitude 7,2 qui a frappé l’ouest de l’île des Caraïbes où ils vivent. C’est ce qu’indique l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui participe aux efforts de reconstruction.

Selon les chiffres officiels, le séisme a fait plus de 2.200 morts et plus de 12.000 blessés. Près de 53.000 bâtiments se sont effondrés et 77.000 autres ont été gravement endommagés, tandis que les principales infrastructures de transport ont également été gravement touchées. Tout cela alors qu’Haïti continue de lutter contre la pandémie de Covid-19.

Lire plus :

L’agence des Nations Unies pour la défense des femmes, ONU Femmes, a publié jeudi un plan « féministe » en faveur de la relance et de la transformation économiques. Il s’attaque aux crises concomitantes de l’emploi, de la santé et du climat, tout en tirant les leçons de la pandémie de Covid-19 et des crises précédentes.

« La nécessité d’un nouveau contrat social garantissant la durabilité et la justice sociale pour tous n’a jamais été aussi évidente. Nous avons une opportunité unique pour rompre avec le cercle vicieux de l’insécurité économique, de la destruction de l’environnement et des politiques d’exclusion et de construire un monde meilleur, plus égalitaire envers les femmes et plus soutenable », a déclaré la Directrice exécutive par intérim d’ONU Femmes, Pramila Patten, lors du lancement de l’étude.

Lire plus :

Après 18 mois de pandémie de Covid-19, les écoles demeurent fermées pour près de 77 millions d’élèves (UNICEF)

Après18 mois de pandémie de Covid-19, les écoles demeurent complètement fermées ou presque pour près de 77 millions d’élèves dans six pays, selon une analyse de données actualisées publiée jeudi par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

D’après cette analyse, le Bangladesh, les Philippines et le Panama comptent parmi les pays où les écoles sont restées fermées le plus longtemps. En tout, on estime que 131 millions d’élèves dans 11 pays ont manqué plus des trois quarts de leur apprentissage en présentiel. Dans le monde, près de 27% des pays continuent de maintenir leurs écoles complètement ou partiellement fermées.

Lire plus :

Biodiversité : l’UNESCO désigne 20 nouvelles réserves de biosphère

Le Programme sur l’Homme et la biosphère de l’UNESCO a ajouté cette semaine 20 nouveaux sites, situés dans 21 pays, au Réseau mondial de réserves de biosphère, y compris en Martinique et en Moselle, en France.

Les réserves de biosphère de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), où se conjuguent conservation de la biodiversité, éducation environnementale et recherche et développement durable, couvrent désormais plus de 5% de la surface terrestre, a précisé l’UNESCO dans un communiqué de presse.

Lire plus :

Le changement climatique et ses conséquences s’accélèrent, prévient l’ONU

La pandémie de Covid-19 n’a pas ralenti l’avancée inexorable du changement climatique. Rien n’indique que la reprise s’accompagne d’une croissance plus verte, selon un nouveau rapport publié jeudi par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et des organisations partenaires.

Les émissions de dioxyde de carbone se redressent rapidement après un creux temporaire dû au ralentissement économique, et sont très loin des objectifs fixés en matière de réduction. Les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère se maintiennent à des niveaux records qui placent notre planète sur une trajectoire de réchauffement dangereux, précise l’OMM dans un communiqué de presse au sujet de ce rapport intitulé United in Science 2021.

Lire plus :

Afrique : l’ONU lance un portail régional pour rassembler des données sur le développement durable

Les objectifs de développement durable ont été conçus par les Nations unies pour éradiquer la pauvreté, protéger l’environnement et promouvoir la paix et la prospérité pour tous, à l’horizon 2030. A moins de 10 ans de l’échéance, le bilan en Afrique est loin d’être satisfaisant.

17 entités régionales de l’Organisation des Nations unies (ONU), sous l’égide de la Plateforme collaborative régionale (PCR) pour l’Afrique, ont lancé le mardi 14 septembre, le premier portail de données en ligne qui rassemble des données statistiques récoltées dans tous les pays du continent. Il s’agit de la première plateforme servant de dépôt à guichet unique de données et de preuves de haute qualité sur l’Agenda 2030 et les Objectifs de développement durable (ODD) de tous les pays africains.

Lire plus :

La FAO est prête à donner suite au Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires et à participer à la transformation des systèmes agroalimentaires

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) est entrée dans une nouvelle ère, avec une nouvelle structure et une nouvelle dynamique. À l’approche de l’échéance fixée pour la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de ses objectifs de développement durable (ODD), nous devons modifier sans attendre nos systèmes agroalimentaires, et ce de manière globale. Cette transformation exige une approche systémique et une action collective, Main dans la main avec les producteurs, les distributeurs et les consommateurs, et de concert avec les gouvernements, le secteur privé, le monde universitaire et la société civile.

Lire plus :